εpsilon

A collaborative digital framework for nineteenth-century letters of science

New Search | Browse All

From Bustes et portraits en relief Musée des Contemporains   2 mars 1835

[628] Paris, le 2 mars 1835
Monsieur,

La société à laquelle a donné lieu l'ingénieuse invention du physionotype, ne s'est pas proposé son exploitation pour seul but.

Il en est un autre qu'elle désire et qu'elle espère atteindre avec le concours de toutes les Illustrations de notre époque ; c'est la formation d'un Musée des Contemporains où chaque grande spécialité motivera plus tard une galerie particulière. Nul doute qu'un tel Conservatoire ne devienne avant peu par son importance un établissement vraiment national.

Le désir que nous venons vous exprimer, Monsieur, celui de posséder l'empreinte fidèle de vos traits, afin de placer votre buste dans la galerie à laquelle il a de si légitimes droits d'admission, est un juste hommage que nous sommes heureux de rendre aux importants travaux qui vous sont dus.

L'un des membres du Conseil de Gérance, C. Doutruy

  L'établissement, en considération du désir qui vous est exprimé, supportera en dehors du prix coté dans son programme, les frais du moule de votre buste, et par exception en mettra à votre disposition plusieurs exemplaires.

Please cite as “L1025,” εpsilon: The André-Marie Ampère Collection accessed on 22 October 2020, https://epsilon.ac.uk/view/ampere/letters/L1025