εpsilon

A collaborative digital framework for nineteenth-century letters of science

New Search | Browse All

To inconnu   s.d

[112]Monsieur,

Chargé par la Société\Littéraire/ de continuer une correspondance dont elle s'honore et de porter ses plaintes au tribunal des sentiments que vous devez à des amis dont vous connaissez l'estime et l'affection et que cependant vous semblez négliger, je profite d'une occasion bien précieuse à mon cœur pour m'acquitter d'un devoir qui ne l'est pas moins, c'est celle de l'anniversaire de la fondation de la Société ; Ah ! Monsieur, que n'avez-vous été témoin de cette réunion de tous les cœurs dans une fête présidée par l'amitié sous les auspices de la franchise et de la gaieté Ces trois déesses tour à tour Abandonnaient la cour céleste Pour embellir l'heureux séjour [113]Où Pylade à côté d'Oreste Euryale auprès de Nisus Savouraient ce bonheur paisible Délice d'une âme sensible

Que l'amitié procure à ses élus Vous auriez vu combien ses Jouissances sont plus douces que les Plaisirs de Tarente et de Sybaris.

Les Plaisirs, les Ris et les jeux, Compagnons de notre ivresse, Des roses de l'allégresse Couronnaient les blonds cheveux Et le front de la tendresse Qui présidait au festin, Entre l'amour et la jeunesse, Comus et le dieu du vin,

Mais la table est déjà dressée, les convives ont pris place, tous les cœurs sont confondus, tous les fronts rayonnent d'une joie pure, le génie des Lettres et des Beaux Arts attirait tous[114] les yeux, il portait [ illeg]

Please cite as “L1121,”εpsilon: The André-Marie Ampère Collection accessed on 17 November 2018, https://epsilon.ac.uk/view/ampere/letters/L1121