From Jeanne-Antoinette Ampère (mère d'Ampère)   22 janvier 1805

[386] 22 janvier 1805

Tu as du recevoir mon cher fils une lettre où je te dis que tous les effets du lycée sont arrivés à bon port, pour le paquet de livres que tu envoies à ton fils je ne les ai pas reçus ne sachant ou prendre [illisible] j'ai écrit à ce [illisible] de me faire le plaisir de la voir et de le mettre chez [illisible] j'espère la voir bientôt. Nous te ménagions une surprise. C'était ton petit qui devait te l'annoncer ; mais il s'est allé promener avec sa tatan et je ne veux pas manquer cette occasion. Il sait lire assez pour s'amuser. Il a lu la lettre que tu lui as écrite tout seul. Tous les jours, après le dîner, il lit deux pages pour la récréation, et le dimanche trois et un livre de Buffon. Ce n'est que cet espoir qui l'a décidé. C'est la veille des fêtes qu'il fit cet arrangement et, depuis, il n'a pas manqué un jour qu'il soit dans ses malices ou dans ses beaux jours. Il va lui-même chercher son petit fauteuil et se range auprès de sa petite tatan. Il a été huit jours charmant, mais cela n'a pu durer plus longtemps. C'est un diable, on ne sait qu'en faire ; rien ne l'arrête que la prison. Quand ses crises sont passées, il nous dit qu'il est bien plus heureux quand il est sage, que l'on le caresse, que l'on l'aime, mais qu'il ne sait pourquoi il est si méchant. Hier au soir, il s'occupa à lire une petite histoire que sa tatan lui donna. Il fut tranquille et parut s'en amuser. Il faut espérer[387] que la maison le corrigera de ses emportements. C'est un caractère bien violent. Ta tante te remercie de toutes les [illisible] que tu lui souhaites, elle te souhaite comme nous une bonne santé, plus de bonheur que tu n'as eu et plus de tranquilité en un mot que tu [illisible] au grès de tes désirs. Adieu mo, cher enfant aime moi toujours autant que je t'aime et donne-nous le plus souvent que tu pourras de tes nouvelles. La bonne mère, V[euv]e Ampère

à Ampère, Répétiteur d'analyse à l'École Polytechnique

Please cite as “L265,” in Ɛpsilon: The André-Marie Ampère Collection accessed on 2 July 2022, https://epsilon.ac.uk/view/ampere/letters/L265