εpsilon

A collaborative digital framework for nineteenth-century letters of science

New Search | Browse All

To Julie Carron-Ampère (1ère femme d'Ampère)   1801

[1544]du Vendredi [printemps 1801]

Comme je me suis levé ma bonne amie, avant l'arrivée de mes élèves, j'en profite pour t'écrire un moment sans savoir si ma lettre arrivera près de toi avant moi ; mais je me distrairai ainsi des pensées qui m'ont tourmenté cette nuit, je me suis réveillé en faisant un rêve bien noir qui m'a laissé une impression de tristesse comme je n'en ai jamais éprouvé pour des rêves. Si je croyais aux pressentimens [pressentiments], je serais inquiet de toi ou de mon petit ; mais j'espère que ce serait sans[1545] sujet. Ta lettre m'a été d'un grand secours, je l'ai sentie où je l'avais mise hier et elle m'a fait bien plaisir, ma bonne amie. N'est-ce pas que tu ne me laisseras point passer de semaines sans m'en envoyer une ? Tu seras ainsi toujours ma bienfaitrice, même de trois lieues. Tes bienfaits seront encore plus doux demain ; car c'est demain, demain que je te reverrai, que je t'embrasserai ; il faut encore trente six heures ! Adieu ma bonne amie, Sibert [1546] et Carrel ont besoin de moi. Voilà S[ain]t-Didier qui vient d'arriver et qui me charge de ses complimens [compliments] pour toi. \St Germain/ Il faut que je te qu[itte] ; ce ne sera pas sa[ns] t'embrasser de tout mon cœur, en attendant demain. Ce \mon/ cœur était serré quand j'ai commencé à t'écrire \tout à l'heure/, il ne l'est plus depuis que je t'est \t'ai/ dit ce que \mes mots/ j'avais dans l'esprit. Je ne sais rien de nouveau depuis ma lettre d'hier. Adieu, ma bonne amie, N'oublie pas aussi les dames Sarcey \ta maman et élise/ A. AMPÈRE [1547] Tu m'as fait écrire sur la couverture d'un livre que les petites clefs étaient dans la toilette ; il n'y en a point, je ne sais pas pourquoi c'était faire. Si tu en avais besoin, il faudrait tâcher de me l'écrire. Adieu, ma Julie, ce nom manquait dans la lettre. Pourrais tu me dire où sont les pains à cacheter.

A Madame Madame [Madame] Ampère la jeune, chez Madame Carron à S[ain]t-Germain.

Please cite as “L51,” εpsilon: The André-Marie Ampère Collection accessed on 22 October 2020, https://epsilon.ac.uk/view/ampere/letters/L51