εpsilon

A collaborative digital framework for nineteenth-century letters of science

New Search | Browse All

From Jean-Jacques Ampère (fils d'Ampère)   5 juillet 1819

[479] Paris ce lundi 5 juillet 1819

[ illeg]Je voulais, avant ton départ de Marseille, t'apprendre que j'avais enfin la Flore française. C'est le moment où il est le plus important pour moi d'herboriser, puisque M. Beudant compte partir vers le commencement de l'été [ illeg] [480] [ illeg] [481] [ illeg]

[482]A monsieur le proviseur du Collège royal de Grenoble pour remettre s'il lui plaît à monsieur Ampère inspecteur général, lors de son passage à Grenoble.

Please cite as “L582,” εpsilon: The André-Marie Ampère Collection accessed on 25 October 2020, https://epsilon.ac.uk/view/ampere/letters/L582