εpsilon

A collaborative digital framework for nineteenth-century letters of science

New Search | Browse All

From Jean-Jacques Ampère (fils d'Ampère)   22 avril 1827

[167] [ illeg] 22 avril 1827

[ illeg] Goethe m'a parlé avec reconnaissance des bontés distinguées que M. Cuvier a pour lui et de la lettre charmante que sa fille lui a écrite. Je suis véritablement aise que la santé d'une si excellente et si aimable personne soit tout à fait rétablie. D'après ta phrase, il semble que tu y vas exactement tous les samedis. Comme je n'ai pas le projet d'en faire autant, peut-être ferais-tu bien de ne pas t'en faire une loi pour que le contraste soit moins sensible ?[ illeg] [168] [ illeg] [169] [ illeg]

Monsieur Ampère, rue des fossés S[ain]t Germain n°9 à Paris

Please cite as “L706,” εpsilon: The André-Marie Ampère Collection accessed on 25 October 2020, https://epsilon.ac.uk/view/ampere/letters/L706