εpsilon

A collaborative digital framework for nineteenth-century letters of science

New Search | Browse All

To Lacuée, Jean Girard, comte de Cessac   25 septembre 1812

Paris, 25 septembre 1812
Monseigneur,

Vous me demandez dans la lettre dont votre Excellence a bien voulu m'honorer, quelle est mon opinion sur la manière dont les répétiteurs et les adjoints attachés aux cours d'analyse se sont acquittés des fonctions qui leur sont confiées, et sur les personnes qui pourraient remplir ces places de la manière la plus avantageuse aux progrès de l'instruction de l'école. Un répétiteur, Mr Reynaud, et un adjoint, Mr Destainville, ont seuls été attachés l'année dernière au cours d'analyse dont je suis chargé. Je n'ai qu'à me louer du zèle de ces messieurs, leurs connaissances et le talent qui les distingue sont connus, ainsi je ne puis, monseigneur, que désirer que vous daigniez les nommer aux mêmes places pour l'année prochaine, je ne crois pas qu'il y ait à Paris parmi les personnes étrangères à l'école impériale, aucun sujet qui puisse les remplir aussi bien.

J'ai l'honneur d'être avec le plus profond respect, Monseigneur, de votre Excellence, le très humble et très obéissant serviteur. A. Ampère

A son Excellence Le comte de Cessac, gouverneur de l’École impériale polytechnique.

Please cite as “L848,” εpsilon: The André-Marie Ampère Collection accessed on 3 April 2020, https://epsilon.ac.uk/view/ampere/letters/L848